Apparitions

apparitions

Histoire des apparitions.

Un pensionnat et une école, appartenant aux religieuses de la Doctrine Chrétienne, situés rue de l'Eglise, furent le lieu des apparitions de la Vierge Marie à des enfants de la localité. C'est dans ce cadre, près du pont de chemin de fer, que se sont déroulés ces faits mystérieux.

 

 

Le mardi 29 novembre 1932, vers six heures du soir, une jeune fille de Beauraing, Fernande Voisin, et son frère Albert, se rendent au pensionnat pour y chercher leur sœur Gilberte. Deux autres jeunes filles, les sœurs Andrée et Fernande Degeimbre, les accompagnent. Albert Voisin, dans la pénombre, aperçoit une lueur blanche qui semble se promener sur le talus, au-dessus d'une grotte dédiée à Notre-Dame de Lourdes qui, à cette époque, se dresse dans le jardin des religieuses. Ses amies distinguent elles aussi une forme humaine se déplaçant au même endroit. Gilberte Voisin, sortie du pensionnat, voit à son tour une sorte de statue se tenant les mains jointes. Effrayés, croyant au fait d'un mauvais plaisant, les cinq enfants, âgés de 9 à 15 ans, s'enfuient chez eux fort troublés.

Le même phénomène se déroule le lendemain soir ainsi que le jeudi 1er décembre. Les enfants avertissent les parents Degeimbre qui se décident à les accompagner sur les lieux.

La vision se manifeste aussitôt aux enfants seuls qui tombent à genoux, récitant l'Ave Maria. Ceux-ci affirment : "C'est une belle dame éblouissante de blancheur, allant et venant sous l'aubépine rose".

Le vendredi 2 décembre, les enfants tombent au même endroit comme foudroyés. Albert Voisin converse avec la Dame et assure que celle-ci lui a répondu : "Soyez toujours bien sages". Le même jour à 21 heures, les enfants reviennent à la grotte et revoient celle qu'ils appellent déjà la Sainte Vierge.

Le dimanche 4, à la question "Etes-vous bien la Vierge Immaculée?" L'apparition répond par un signe affirmatif. Le même phénomène se produit le 5, 6 et 8 décembre. Plus de dix mille personnes sont là. Les autorités, le bourgmestre, le commissaire d'arrondissement, des médecins sont présents. Ces derniers interrogent les enfants et essayent de découvrir les contradictions dans leurs dépositions. Le clergé, d'abord réservé, reste discret.

Le 17 décembre, la Vierge demande aux enfants la construction d'une chapelle. Le 21, l'apparition se manifeste encore et les voyants l'interrogent : "Je suis la Vierge Immaculée", leur dit-elle. Le 23, elle exprime le souhait qu'on vienne à Beauraing en pèlerinage.

Le vendredi 30, la Vierge dit aux enfants : "Priez, priez beaucoup". Le 31, brève apparition.

Le 2 janvier, la Vierge déclare : "Je vous dirai quelque chose à chacun de vous". 25.000 personnes sont présentes ce jour-là. La foule prie, espérant des miracles. Plus de cent médecins, présidés par le Procureur du Roi de Dinant, font subir aux enfants un interrogatoire serré. Après leur avoir dévoilé des secrets, la Vierge déclare : "Je suis la mère de Dieu, la Reine des Cieux ; priez toujours, adieu". Albert Voisin et Gilberte Degeimbre, ainsi que Fernande Voisin, reçoivent un message qu'ils ne dévoileront jamais. Après trente-trois apparitions, après tant d'études des théologiens et des médecins, Mgr HEYLEN, évêque de Namur, fait aboutir à la reconnaissance du culte. En 1943, Mgr CHARUE obtient de Rome un décret autorisant le culte de Notre-Dame de Beauraing. Le 16 mai 1943, une messe pontificale, célébrée sur le lieu des apparitions, fut le point de départ des nouveaux pèlerinages à Beauraing.

L'endroit étant trop exigu pour recevoir autant de mode, il a fallu construire d'autres bâtiments, acquérir d'autres terrains, tels ceux du Castel sainte-Marie. C'est ainsi que les dépendances de l'ancien château de Beauraing se sont vues transformées en un lieu de retraite et de rencontres de jeunes.

Le 22 août 1946, le domaine est remis symboliquement à notre-Dame de Beauraing. Une statue de la Vierge, oeuvre d'Aurélien Pierroux a été dressée sous l'aubépine. Enfin, le 22 août 1947, a lieu la pose de la première pierre de la chapelle située auprès de cette aubépine.

L'Eglise ayant reconnu la réalité des apparitions, c'est par milliers que les pèlerins viennent chaque année à Beauraing.

Le plus grand rassemblement des fidèles a lieu le 22 août, fête de la Vierge de Beauraing. Ce pèlerinage international est précédé le 21, par une veillée et procession aux flambeaux.

Le Pape Jean-Paul II est venu prier Notre-Dame de Beauraing, le 18 mai 1985.

 

Plus d'infos : Site web

Office du tourisme de Beauraing asbl

info (@) otbeauraing.be
 +32 82 71 11 40
 + 32 82 71 11 40
 Rue de Rochefort 38
5570 Beauraing
Belgique
 

01/01>24/02
ouvert du lundi au vendredi
8:30> 12:00-13 :00> 17 :00

25/02>05/03 : ouvert 7/7 j.
8:30> 12:00 - 13:00> 17:00

06/03>31/03
ouvert du lundi au vendredi
8:30> 12:00-13 :00> 17 :00

01/04>05/11 : ouvert 7/7 j.
8:30> 12:00 - 13:00> 17:00

06/11>31/12
ouvert du lundi au vendredi
8:30> 12:00-13 :00> 17 :00

Fermé :

25/06,29/07,02-03/09,15/10

Réseaux sociaux