Baronville

baronville

Etymologiquement, Baronville signifierait : villa du baron ou de l'homme libre.

 

L'attestation de la présence romaine à baronville est fournie par la découvertye d'objets appartenant à un contexte funéraire : une fibule en bronze à ressort protégé, un bracelet en bronze, de section triangulaire, et une coupe du début du 2ème siècle. L'emplacement de tombes sur la commune reste à confirmer.

Baronville était une seigneurie féodale hautiane de la Principauté de Liège, prévôté de Revogne. Un des premiers seigneurs dont nous connaissons le nom, est Johannes de Baronville, cité dans un acte de 1071. En 1321, la seigneurie fut relevée par Huart de Haccourt, puis passa à la maison de Fisenne (15ème siècle), à celle d'Orjo (16ème siècle) et aux barons de Wal au 17ème et 18ème siècle. En 1789-1790, lors de la révolution liégeoise, le baron de Wal se signala comme réformiste ; en effet, bien que membre de l'etat noble, il joua un certain rôle dans l'organisation de la révolution liégeoise. Il participa notamment à la rédaction d'un " cahier" de réformes en faveur des classes rurales.

En 1801, le Concordat fit de baronville, le siège décanal du canton de Beauraing, siège qui fut transféré à beauraing en 1870.

Ecrivain célèbre : Etienne Rausin (17ème siècle)

Jurisconsulte, écrivain politique et poète, il naquit à Baronville et décéda à Liège en 1659. Il étudia l'antiquité classique à Louvain et s'établit ensuite à Liège où il exerca la profession d'avocat. 
Il fut élu bourgmestre de Liège en 1627. Il composa un mémoire intitulé " Ad Sacratissimam Caesarem Majestatem inclytae civitatis Leodiensis delegatio " ( Leodii 1629).
Il fut élu à nouveau bourgmestre en 1634. Il écrit "Leodium" (Namur 1639), livre intéressant pour l'histoire du pays, dans lequel l'auteur établit les prérogatives et les droits régaliens des évêques de Liège.
Rausin fut compris dans une série de Chiroux, déclarés aubains et bannis à perpétuité, en tant que conspirateurs et traîtres à la partie. Pendant son exil, il échappa à plusieurs attentats et à une maladie grave ; il attibua ces bienfaits à la protection de notre-Dame de Foy. Aussi composa t'il en l'honneur de la mère du Christ, un poème latin publié à liège en 1652.

A voir :

Le Château de baronville

Nous possédons peu de renseignements quant à l'histoire de la construction du château de baronville. Aucune étude précise n'a encore été réalisée. Un départ d'escalier, situé dans l'aile sud du château, porte le millésime de 1754. selon P. de Borman, le château aurait été rebâti en 1788, avant d'être pillé et incendié en 1793, par les révolutionnaires français. L'église, ainsi que le presbytère, ont été construits à la même époque : le millésime de 1789 peut encore se lire actuellement sur le toit du presbytère.

Le gisement de Baronville s'appelait Sainte-Madeleine. On y a exploité le marbre rouge et gris. En 1907, la carrière appartenait à la Société Marbrière d'Entre-Sambre-et-Meuse. En 1912, on y produisait du marbre rouge Saint-Louis.é

Exposition : Danielle Belle-Josse

16 octobre 2017
Exposition : Danielle Belle-Josse

Danielle Belle-Josse. Du 16 octobre au 31 octobre.

Office du tourisme de Beauraing asbl

info (@) otbeauraing.be
 +32 82 71 11 40
 + 32 82 71 11 40
 Rue de Rochefort 38
5570 Beauraing
Belgique
 

01/01>24/02
ouvert du lundi au vendredi
8:30> 12:00-13 :00> 17 :00

25/02>05/03 : ouvert 7/7 j.
8:30> 12:00 - 13:00> 17:00

06/03>31/03
ouvert du lundi au vendredi
8:30> 12:00-13 :00> 17 :00

01/04>05/11 : ouvert 7/7 j.
8:30> 12:00 - 13:00> 17:00

06/11>31/12
ouvert du lundi au vendredi
8:30> 12:00-13 :00> 17 :00

Fermé :

25/06,29/07,02-03/09,15/10

Réseaux sociaux