Honnay

Hunai, Hunivol (1050-1070), Honnay, Honey au 15ème siècle, Honnay en 1338.

 

Le site de Honnay a été occupé dès l'antiquité. 

On y a découvert des vestiges gallo-romains et des tombes mérovingiennes. Cette terre fait partie du pagus de Famenne, dans les pays des Condruses devenu le comté de huy au 10ème siècle, dans l'évéché de Liège.L'histoire de Honnay est intimement liée à celle de son hameau, Revogne.

Revogne

Ruvonia 816, Revia au 12ème siècle, Rovonia 1139-1163-1173, Revonia 1154, Rivonia de 1245 à 1329, Revoigne 1211-1290, Revoingne 1262 à 1311, Revogne en 1320, Revongne au 15ème siècle, Rivonge 1196, Rivoigne 1241, 1324, Rivongne en 1258, 1314, 1322, Ruvogne au 15ème siècle.

D'après Nemery, Revogne viendrait d'un nom d'homme germanique. Revogne aurait été un domaine mérovingien qui aurait été un domaine mérovingien qui aurait reçu son nom d'un possesseur germanique qui s'y serait installé à l'époque des invasions. La toponymie reconnait dans la graphie ancienne de Ruvonia, un homme germanique Rubo, affecté du suffixe -onia, assez courant en Famenne.

Son château cité au début du 10ème siècle, puissament fortifié, devint le point d'appui et de défense de la prévôté, composée d'une bonne vingtaine de villages et regroupant les terres liégeoises des environs. La forteresse devint progressivement le centre d'une agglomération muée elle-même en ville forte entourée de remparts, datant de 1241 et comportant trois portes : la porte de Lomprez, restaurée en 1897, la porte du Levant et la porte du couchant, dont il ne reste que peu de traces. Revogne, en pleine apogée au début du 15ème siécle, va être engagée dans la lutte entre l'êvèque de Liège et le duc de Bourgogne. En 1466, la place est remportée par les Bourguignons et la forteresse démantelée. La ville se dépeuple, la prévôté est mise en engagère et Revogne devient un simple domaine rural, tenu par une famille de notables locaux. Lors de la réorganisation territoriale imposée par la révolution, Revogne ne bénéficie pas d'un statut de commune et n'est plus qu'une dépendance de Honnay. La première trace d'activité industrielle date de 1354 : en effet, un relief cite à Revogne "la porte vers le four à chaux". Au début du 19ème siècle, la vie économique est domiée par l'agriculture, ainsi que par l'élevage et les commerce des chevaux propre au service de l'artillerie. L'activité industrielle se résume au filage du chanvre et du lin, à deux moulins à eau et une brasserie. En 1868-1869, on cite pour Revogne la production des mines de plomb et de pyrite. Par contre à Honnay, vers 1891, l'industrie consiste à l'exploitation d'une carrière de sable, en une tannerie et eune brasserie.

A voir : à Revogne : une ancienne porte du mur d'enceinte de la Ville. Le château-ferme et l'église.

Office du tourisme de Beauraing asbl

info (@) otbeauraing.be
 +32 82 71 11 40
 + 32 82 71 11 40
 Rue de Rochefort 38
5570 Beauraing
Belgique
 

01/01>24/02
ouvert du lundi au vendredi
8:30> 12:00-13 :00> 17 :00

25/02>05/03 : ouvert 7/7 j.
8:30> 12:00 - 13:00> 17:00

06/03>31/03
ouvert du lundi au vendredi
8:30> 12:00-13 :00> 17 :00

01/04>05/11 : ouvert 7/7 j.
8:30> 12:00 - 13:00> 17:00

06/11>31/12
ouvert du lundi au vendredi
8:30> 12:00-13 :00> 17 :00

Fermé :

25/06,29/07,02-03/09,15/10

Réseaux sociaux